Qu’appelle-t-on qualifier? Le cas de la production cinématographique

Qu'appelle-t-on qualifier? Le cas de la production cinématographique

Thèse (en cours) :

Un remous médiatique important a entouré la conclusion de la nouvelle convention collective de la production cinématographique. Certains acteurs ont mis en avant la nécessité de sortir des pratiques de gré à gré en matière de rémunération pour soutenir l’inscription de chacun des métiers de la branche face à un salaire minimum. D’autres acteurs au contraire ont mis en avant le péril encouru par les « petites productions » à l’occasion de la conclusion de minima salariaux. Sans entrer ici dans l’analyse détaillée de chacun de ces points de vue, remarquons qu’ils témoignent des enjeux inhérents à la définition conventionnelle du travail, notamment en terme de qualification et de salaire.

Il s’agit donc pour nous d’interroger les termes dans lesquels les différentes parties prenantes sont intervenues dans la négociation et les objectifs qu’elles ont poursuivis. Ainsi, nous souhaitons mettre en lumière les conceptions de la qualification qui ont été soumises à discussion, la législation qui en est issue et la relation que celle-ci entretient avec les autres institutions de travail caractérisant le secteur (intermittence, CNC, etc.). Nous pourrons alors examiner dans quelle mesure la mise en œuvre de la convention collective a redéfini les pratiques de travail (par ex. en terme d’autonomie dans le travail, de progression salariale, etc.), par rapport aux objectifs, anticipations et attentes, que sa négociation a pu susciter.

LISE – Laboratoire interdisciplinaire de sociologie économique
UMR CNRS 3320
Conservatoire National des Arts et Métiers
2015-…

cnam

Présentation de la thèse sur le site du LISE/CNAM

Source photo

 

INFOS ET TRAVAUX ASSOCIÉS ///////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

mad - métiers associés du décor

Conventions collectives, droit social, intermittence : un siècle de lutte dans le cinéma français

Conférence

MAD – Métiers associés du décor, Fémis, Paris.

 

Communications au congrès de l’AISLF, 4-8 juillet 2016, Montréal

CR25 : Sociologie des relations professionnelles et du syndicalisme

Les corporations sont-elles vouées à se dissoudre dans un contexte de production transnational ? Le cas des techniciens de la production cinéma en France.

CR32 : Savoirs, métiers, identités professionnelles

Numérisation de la production cinéma : vers la chute d’une aristocratie technique ? Le cas du directeur de la photographie

 

 

    Trackbacks

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>